Bien être d’intérieur

Bien être d’intérieur

Habitat écologique : Agir au quotidien lors de vos petits bricolages

Dans vos constructions, aménagements, équipements et décorations, il existe mille manières d’agir pour préserver l’environnement. Découvrez ci-dessous quelques bonnes informations qui feront de vous, bricoleur, des écocitoyens.

La maîtrise de votre consommation d’énergie dépend surtout de la qualité de l’isolation de votre habitation. Isoler permet de réaliser des économies, de profiter d’un meilleur confort, mais aussi de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Toiture, murs, sols et fenêtres sont autant de zones de faiblesse. Différentes solutions techniques permettent une isolation de qualité dans le neuf comme dans l’ancien.

Première étape pour chaque bricoleur, calculer la puissance nécessaire d’un radiateur, qu’il s’agisse de choisir le meilleur chauffage d’appoint ou d’un chauffage central. En effet, suivant la surface à chauffer, la puissance nécessaire sera plus ou moins forte. Pour une maison bien isolée et avec un plafond de hauteur standard de 2,50 mètres, comptez 70W/m². En présence de plus de deux murs extérieurs, ou d’un plafond sous toiture, ou encore en rez-de-chaussée, il vous sera nécessaire de minorer les surfaces de 10%. Pour une habitation isolée, comptez 90 à 100 W/m² et jusqu’à 130 W pour une maison peu ou pas isolée.

Seconde étape, il faut que le bricoleur choisisse le bon emplacement. Pour répartir la chaleur dans une pièce, choisissez plusieurs radiateurs et placez-les dans les angles pour laisser les murs libres. Le bricoleur pourra les poser en dessous des fenêtres, surtout s’il s’agit de convecteurs. Pour les chambres, évitez de fixer les radiateurs au niveau des têtes de lit.

Après cela, pour que le bricoleur devienne écocitoyen, il se devra de maîtriser sa consommation d’énergie. Que votre équipement soit électrique ou relié au chauffage central, vous pouvez contrôler votre consommation d’énergieRégler le chauffage présente de nombreux avantages : conserver une température constante, économiser l’énergie et éviter le gaspillage. Ce réglage s’effectue par l’intermédiaire de robinets thermostatiques qui influent localement sur les radiateurs, soit par un thermostat d’ambiance qui agit sur la chaudière, soit par un programmateur qui règle directement les convecteurs.

Alors bricoleurécocitoyen ?

Tout nos remerciement au site de bricolage qui nous à aidé à rédiger cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *